Perdre du poids après 50 ans, c’est possible!

La rentrée scolaire est derrière nous, l’été touche à sa fin et, nous faisons le bilan de ces derniers mois. Certes nous avons profité de l’été et de ses petits plaisirs comme les glaces, les BBQ et les apéros, certes le confinement a coupé net notre routine sport, mais tout ça n’explique pas ces 3 ou 4 kg qui se sont installés et dont on n’arrive pas à se débarrasser…

Oui, c’est une réalité, perdre du poids à partir de 45/50 ans est plus difficile qu’à 20 ans. A cet âge-là, il suffit souvent de bouger plus et reprendre de bonnes habitudes alimentaires et tout rentre dans l’ordre en quelques semaines. Mais à partir de la pré-ménopause les hormones s’en mêlent et tout devient plus difficile… mais pas impossible!

Voici les erreurs que nous commettons souvent et qui nous empêchent de perdre du poids à partir de 50 ans:

Réduire dangereusement les calories
Les régimes à la mode, les pilules amincissantes ou autres shakes miracles ne donnent pas de résultat. Ces méthodes, en réduisant drastiquement nos calories journalières, ralentissent notre métabolisme. Notre corps se trouve en alerte (comme dans les périodes de famine) et réduit son métabolisme car il ne sait pas quand la prochaine source d’énergie sera disponible. Du coup, lorsque nous faisons un petit écart (restaurant ou autre), notre corps va stocker ces calories sous forme de graisse.

Ne pas contrôler la charge glycémique de nos repas
Avec l’âge, nous avons tous tendance à devenir insulino-résistant. Notre taux de sucre sanguin devient trop élevé car notre métabolisme perd sa capacité à maintenir une glycémie équilibrée. Ceci engendre un taux d’insuline trop élevé, ce qui se traduit par des chutes soudaines d’énergie, des envies de sucre, une prise de poids abdominale et même du diabète. Il faut donc veiller à ne manger des aliments à index glycémique élevé (pain, pâtes…) qu’en petite quantité et à privilégier les fruits et les légumes.

Ne pas manger assez de protéines
Les protéines sont indispensables pour maintenir notre masse musculaire, qui a tendance à s’affiner lorsque nous vieillissons. De plus, les protéines rassasient et aident à l’équilibre de nos neurotransmetteurs (dopamine, acétylcholine, gaba et sérotonine), qui dictent de façon inconsciente (c’est notre cerveau qui parle) notre manière de manger. Un bon équilibre entre glucides, lipides et protéines et à la base d’une alimentation équilibrée car il agit directement sur nos hormones (en premier lieu l’insuline puis toutes les autres hormones).

Ne pas faire de musculation
Nous croyons tous qu’en courant 3 fois par semaine nous allons transformer notre corps. C’est faux! Le travail cardio est intéressant car il nous fait perdre quelques calories, il faut l’avouer, mais surtout sécréter des endorphines, l’hormone du bien-être. Néanmoins, la musculation (et surtout le travail en interval training) brûle plus de calories et à l’avantage de sculpter notre corps. Pas besoin de s’inscrire au club Crossfit le plus proche, on peut travailler en interval de manière beaucoup plus douce et adaptée à notre âge.

Oublier l’impact des hormones et du microbiote
Avec l’âge, notre système hormonal change et nous sommes souvent en hypothyroïdie, en manque d’œstrogènes, d’hormone de croissance ou de progestérone. Tous ces déséquilibres peuvent nous empêcher de perdre du poids, malgré tous nos efforts. Heureusement, nous pouvons retrouver un certain équilibre avec une alimentation adaptée et/ou des compléments alimentaires. Quant au microbiote et à notre perméabilité intestinale dont on parle de plus en plus, il est primordial de rétablir leur équilibre si l’on veut perdre du poids. Et là aussi l’alimentation et les compléments alimentaires nous sont d’une grande aide.

Perdre du poids après 50 ans demande certes des efforts mais si on s’y prend bien c’est tout à fait possible! Toute l’équipe de Bespoke nutri-sport est là pour vous aider dans votre démarche, qu’elle soit sportive, nutritionnelle ou les deux!

N’hésitez pas à prendre contact avec nous et…
Find the Balance !